Darjeeling

Darjeeling Makaibari BIO

 

 

 

Les feuilles sèches, aux brisures rousses, noires, vertes, blondes, ont une odeur « classiques » de thé un peu poivré. La couleur de l’infusion, elle aussi est « classique », d’un bel ocre brun clair. Dans la tasse, les feuilles, se déroulant dans l’eau chaude, prennent une jolie coloration rousse. Le goût est équilibré et sans amertume.

MAKAIBARI

Thé noir de Darjeeling issu de l'Agriculture biologique, produit sur les flancs de l'Himalaya . Thé de très haute qualité, première récolte, il se déguste toute la journée

Darjeeling ("le pays des orages" en tibétain) est la capitale mystique du thé en Inde.
Surnommé le "champagne" du
thé, il vient des plateaux de la ville de Darjeeling à plus de 2000 m d'altitude. Moins de 1% du thé bu dans le monde provient de cette région.


C'est en 1856 que fut créé le premier jardin sur les terrains du Major Mason. On compte aujourd'hui 86 jardins, dont la grande diversité permet de découvrir toute une palette de sensations. Cette diversité est due aux savants mélanges entre plants d'Assam et ceux de Chine, au jeu des vents et des pluies, qui change selon l'orientation et l'altitude des versants cultivés et aussi aux nuances de caractère dépendant de la saison de la cueillette.

 

La première récolte est faite mi-mars, juste après les pluies du printemps. Son arôme et sa couleur sont très légers. C'est la "first flush" ou FF.


La deuxième récolte est faite en juin, sa couleur est plus ambrée et elle présente plus de tanins. C'est la "second flush" ou SF.


Enfin, la récolte automnale est faite après la saison des pluies en Septembre. Sa saveur est moins délicate et ses notes épicées sont estompées.


Il faut théoriquement boire un Darjeeling jeune, moins d'un an après la récolte.


Lorsqu'il est préparé correctement, ce thé offre un corps léger et une couleur pâle. Son goût est composé d'arômes floraux, d'une certaine amertume liée aux tanins, et d'une note épicée très souvent identifiée par les connaisseurs comme étant du muscat.

L'appellation
Darjeeling est de plus en plus contrefaite : sur les 40.000 tonnes vendues chaque année, seules 8 à 11.000 tonnes proviennent réellement de Darjeeling. Afin de remédier à cette situation, la Tea Board of India a créé le logo et la marque de certification Darjeeling.
Les
thés Darjeeling peuvent porter les mentions suivantes :
- "
Estate" : cette mention indique la plantation d'où proviennent les feuilles de thé
- "vintage" : cette mention indique que les feuilles proviennent de la même récolte et qu'elles n'ont pas été mélangées à d'autres feuilles de thé.

A 3 heures de route de
Darjeeling, la propriété de Makaibari fait figure de modèle. Son propriétaire, Rajah Banerjee, est le pionnier de l'agriculture biologique dans la région. Le succès de son marketing plutôt agressif a permis à son thé d'atteindre des records aux enchères de Calcutta - la Bourse du thé qui fixe chaque année les prix.
La production de ce jardin est de 170 tonnes par an.
La récolte de printemps est de faible quantité.
Les feuilles sont tendres et sombres.
La liqueur pâle est d'un jaune léger tirant au vert, d'un bouquet incomparable, d'une finesse extraordinaire

 

 

 

Histoire

Makaibari est un des plus vieux jardins de thé indien qui s'étend sur sept petits villages.
En 1971 Makaibari s'engage dans la permaculture, contraction de permanent et de culture, en quelque sorte une autre façon de nommer l'agriculture durable. Ce concept créé en 1970 par deux australiens prend en compte l'ensemble des composantes et donne une cohérence. Il associe l'humain, le non-gaspillage, l'autonomie, la répartition des surplus et des aspects environnementaux tels que nous les définissons actuellement.

En 1991 100% de la production est biologique et biodynamique. Le principe général de la biodynamie repose sur la
réalisation des interventions en respectant le calendrier lunaire notamment selon le fait que la lune soit croissante ou décroissante et montante ou descendante.

 

Projets financés par la prime du commerce équitable

 Education et formation

Deux ordinateurs et une imprimante ont été achetés pour des cours d'informatique qui s'adressent à plus d'une centaine d'enfants.

Certains membres ont suivi des cours d'horticulture à Darjeeling situé à une cinquantaine de kilomètres.

Egalité des genres

Deux crèches ont été créées au milieu de la plantation pour que les femmes puissent laisser leurs enfants pendant le travail. Ces lieux sont
devenus l'endroit de la pause déjeuner.

Santé

Chaque dimanche un médecin se rend dans deux ou trois des sept villages et ainsi visite mensuellement l'ensemble des familles pour prévention.

Environnement

Des systèmes de bio-gaz (Mélange de méthane et de gaz carbonique issu de la fermentation de matières organiques) sont de plus en plus répandus. Ceci évite aux femmes d'aller chercher du bois qui de plus est rare dans la région et d'allumer un feu chaque matin.

Habitat

L'électricité est distribuée progressivement dans les maisons.

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire