Le thé jaune et le thé sombre

     

 

 

 

 

 

   Le thé jaune et le thé sombre 

 

Ces qualités de thés sont obtenues par un procédé différent de torréfaction et de sudation, ce qui entraîne une fermentation différente, par exemple de celle des thés noirs. La torréfaction se fait à l’étuvée dans des bassines recouvertes de paille. Cette forme de cuisson est nécessaire, car les feuilles cueillies sont plus âgées et par conséquent, sont moins humides. Les thés jaunes sont des thés très rares, dont la fermentation est aussi courte que celle d’un thé vert, mais elle est répétée plusieurs fois. Ceux-ci sont toujours présentés en feuilles entières. Quant aux thés sombres, pour les fabriquer, il faut prélever les feuilles sur des ramilles très mûres (un pekoe et 4 ou 5 feuilles). La feuille peut être entière ou compressée. La qualité d’un thé sombre se bonifie avec le temps et dans bien des cas, les thés sombres vont servir à la fabrication des thés en brique

 

brique de thé

5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Ajouter un commentaire