le pu erh

NOTA : Ce document ne peut, en aucun cas, se substituer à un médecin, seul qualifié – après un examen clinique approfondi et établissement d’un diagnostic précis – pour faire la prescription appropriée aux troubles ou maladies dont le lecteur pourrait souffrir. Conformément à la jurisprudence, l’éditeur décline toute responsabilité quant aux erreurs ou omissions qui pourraient être trouvées dans ce texte en dépit des soins attentifs apportés à sa réalisation.

Retrouvez ici quels sont les thés où infusions qui pourraient vous aider à améliorer votre état général.

 

 PU ERH

Ce que l’on raconte sur le Pu Erh

                                 La médecine traditionnelle chinoise classe ce thé parmi les plantes médicinales. Ses vertus sont si précieuses qu’il reçu le nom de « Thé des Empereurs ». de saveur agréable, il favorise, sans effort particulier, une perte de poids et réduit efficacement le taux de cholestérol. Aux Etats-Unis, on l’appelle « le dévoreur de graisses ». Cependant, il possède bien d’autres qualités.

        Purifie, désintoxique et renforce le système immunitaire,

      Facilite la digestion des aliments gras et réduit le taux des graisses dans le sang,

       Abaisse le niveau de cholestérol et active le métabolisme du foie

      Aide à l’élimination du surplus pondéral résultant d’une alimentation inadéquate

        Les effets du PU ERH sont très supérieurs à ceux d’un thé normal ou à ceux du thé vert plus largement connus  en occident. En buvant 3 à 5 tasses de thé PU ERH par jour, vous avez déjà fait le premier pas vers une  alimentation plus consciente.

            Le PU ERH est le seul thé qui se bonifie en vieillissant, vous pouvez donc en faire une bonne provision.

le pu erh

  Le Pu erh

Encore appelé thé "mange graisse", et connu pour ses nombreuses vertus bienfaitrices, le Pu Erh (Pu er) est faible en théine et diminue le taux de mauvais cholestérol. Issu de l'Agriculture biologique dans la province du Yunnan, aussi appelé pu er, le Pu Erh (Pu er) a un goût subtil de terre humide .

Thé post-fermenté dans son procédé traditionnel de fabrication, le Pu Erh ou pu er est un thé noir très consommé en Chine depuis des siècles, et était souvent transporté et présenté sous forme de briques de feuilles compressées.
Originaire de la région du
Yunnan en Chine, il tire son nom de " thé rouge " de la couleur de son infusion rouge foncée ; son odeur rappelle celle de la terre mouillée et du sous-bois.

Le thé Pu Erh et le cholestérol

Plusieurs études scientifiques chez l'animal et épidémiologiques chez l'homme mettent en évidence des propriétés dignes d'intérêt pour réduire les taux de lipides et de triglycérides plasmatiques.

Sur l'aorte de lapins soumis à un régime particulièrement gras, le degré d'athérosclérose est significativement diminué chez les animaux qui ingéraient du thé.

Chez des souris soumises à un régime riche en émulsion grasse, l'ingestion de catéchines (ECG et EGCG) extraites de feuilles de thé diminue le taux de cholestérol sérique. Cette réduction du taux de cholestérol est consécutive à une diminution de l'absorption du cholestérol exogène au niveau du tractus digestif.

Par ailleurs, plusieurs études épidémiologiques ont montré l'intérêt du thé pour faire baisser le taux de cholestérol :

En Norvège : l'étude a porté sur 9.856 hommes et 10.233 femmes de 39 à 49 ans et a permis de montrer une diminution moyenne de 0,21 mmol/l chez les hommes et de 0,15 mmol/l chez les femmes entre celles et ceux qui consommaient moins d'une tasse de thé par jour et ceux qui en consommaient cinq ou plus.

Au Japon : le British Medical journal a publié le 18/03/95 une étude épidémiologique de 2 chercheurs japonais. Ceux-ci ont mené leur étude sur les habitants d'une petite ville du Japon, dont la population est régulièrement examinée depuis 1986, et dont les habitudes alimentaires étaient depuis toujours largement portées sur le thé. Sur une population de 1371 personnes âgées de plus de 40 ans, le taux de cholestérol total et de triglycérides serait significativement plus bas chez les grands buveurs de thé, avec une augmentation du bon cholestérol et une diminution du mauvais cholestérol, c'est-à-dire une réduction du risque d'athérome.

En Europe : les résultats de ces études sont en accord avec les observations des médecins de l'ARMA (Association pour le Recherche Médicale Asiatique). 1000 personnes, aux forts taux de cholestérol et triglycérides, en France, Italie, Espagne et Belgique, sont suivies et soumises à un traitement consistant en l'absorption d'1 à 2 litres de thé /jour pendant 2 à 3 mois. Les observations de l'ARMA confirment l'action positive du thé Hao-Ling, une variété du Pu Erh, puisque le taux moyen de cholesterol est passé de 4,2 à 2,1 g/l pour 90,5% de la population, et celui des triglycérides de 2,8 à 0,85% pour 91% des personnes observées.

 Lorsque l'on veut agir contre le cholestérol, le thé doit être préparé en décoction de 5 à 7 minutes, et bu chaud après les repas. D'autant que le thé Pu Erh a aussi des vertus digestives incomparables, améliore le transit intestinal et réduit l'embonpoint.

 

 

 

 

16 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau