le pu erh

NOTA : Ce document ne peut, en aucun cas, se substituer à un médecin, seul qualifié – après un examen clinique approfondi et établissement d’un diagnostic précis – pour faire la prescription appropriée aux troubles ou maladies dont le lecteur pourrait souffrir. Conformément à la jurisprudence, l’éditeur décline toute responsabilité quant aux erreurs ou omissions qui pourraient être trouvées dans ce texte en dépit des soins attentifs apportés à sa réalisation.

Retrouvez ici quels sont les thés où infusions qui pourraient vous aider à améliorer votre état général.

                                                                                                         

 

 

 

  Le Pu erh

Encore appelé thé "mange graisse", et connu pour ses nombreuses vertus bienfaitrices, le Pu Erh (Pu er) est faible en théine . Issu de l'Agriculture biologique dans la province du Yunnan, aussi appelé pu er, le Pu Erh (Pu er) a un goût subtil de terre humide .

Thé post-fermenté dans son procédé traditionnel de fabrication, le Pu Erh ou pu er est un thé noir très consommé en Chine depuis des siècles, et était souvent transporté et présenté sous forme de briques de feuilles compressées.
Originaire de la région du
Yunnan en Chine, il tire son nom de " thé rouge " de la couleur de son infusion rouge foncée ; son odeur rappelle celle de la terre mouillée et du sous-bois.

 

 

Le thé Pu Erh et le cholestérol

 

Plusieurs études scientifiques chez l'animal et épidémiologiques chez l'homme mettent en évidence des propriétés dignes d'intérêt pour réduire les taux de lipides et de triglycérides plasmatiques.

Sur l'aorte de lapins soumis à un régime particulièrement gras, le degré d'athérosclérose est significativement diminué chez les animaux qui ingéraient du thé.

Chez des souris soumises à un régime riche en émulsion grasse, l'ingestion de catéchines (ECG et EGCG) extraites de feuilles de thé diminue le taux de cholestérol sérique. Cette réduction du taux de cholestérol est consécutive à une diminution de l'absorption du cholestérol exogène au niveau du tractus digestif.

Par ailleurs, plusieurs études épidémiologiques ont montré l'intérêt du thé pour faire baisser le taux de cholestérol :

En Norvège : l'étude a porté sur 9.856 hommes et 10.233 femmes de 39 à 49 ans et a permis de montrer une diminution moyenne de 0,21 mmol/l chez les hommes et de 0,15 mmol/l chez les femmes entre celles et ceux qui consommaient moins d'une tasse de thé par jour et ceux qui en consommaient cinq ou plus.

Au Japon : le British Medical journal a publié le 18/03/95 une étude épidémiologique de 2 chercheurs japonais. Ceux-ci ont mené leur étude sur les habitants d'une petite ville du Japon, dont la population est régulièrement examinée depuis 1986, et dont les habitudes alimentaires étaient depuis toujours largement portées sur le thé. Sur une population de 1371 personnes âgées de plus de 40 ans, le taux de cholestérol total et de triglycérides serait significativement plus bas chez les grands buveurs de thé, avec une augmentation du bon cholestérol et une diminution du mauvais cholestérol, c'est-à-dire une réduction du risque d'athérome.

En Europe : les résultats de ces études sont en accord avec les observations des médecins de l'ARMA (Association pour le Recherche Médicale Asiatique). 1000 personnes, aux forts taux de cholestérol et triglycérides, en France, Italie, Espagne et Belgique, sont suivies et soumises à un traitement consistant en l'absorption d'1 à 2 litres de thé /jour pendant 2 à 3 mois. Les observations de l'ARMA confirment l'action positive du thé Hao-Ling, une variété du Pu Erh, puisque le taux moyen de cholesterol est passé de 4,2 à 2,1 g/l pour 90,5% de la population, et celui des triglycérides de 2,8 à 0,85% pour 91% des personnes observées.

 

 Lorsque l'on veut agir contre le cholestérol, le thé doit être préparé en décoction de 5 à 7 minutes, et bu chaud après les repas. D'autant que le thé Pu Erh a aussi des vertus digestives incomparables, améliore le transit intestinal et réduit l'embonpoint.

Source :

humanithe.fr/encyclopedie/263-3707-article-le-the-pu-erh-et-le-cholesterol

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (5)

1. petrinko nathalie 28/01/2012

je suis devenue une inconditionnelle du Pu-Erh Tchai (oranges épices ) depuis que je l'ai goûté il y a quelques semaines ! Excellent au goût, en plus de ses vertus ! Je recommande !

le maistre patrick

le maistre patrick Le 29/01/2012

Merci Nathalie !! C'est avec grand plaisir que nous continuerons à vous donner satisfaction en vous faisant découvrir notre gamme. A très bientôt !!!

2. petrinko nathalie 28/01/2012

je suis devenue une inconditionnelle du Pu-Erh Tchai (oranges épices ) depuis que je l'ai goûté il y a quelques semaines ! Excellent au goût, en plus de ses vertus ! Je recommande !

3. Marie 30/03/2012

nous vous avons découvert avec ma mère au Salon "tout en chocolat" au chateau de Vascoeuil et depuis nous sommes très contentes du Pu-erh Tchai!!! le paquet est deja presque vide!

le maistre patrick

le maistre patrick Le 30/03/2012

Merci Marie !!! Ce sera avec grand plaisir que nous vous en fournirons d'autres !!! A très bientôt

Ajouter un commentaire